arbustes du jardin de La Rose Verte

mardi 20 mai 2014

Si, si, c'est encore moi!

Depuis quelques mois, ce blog est endormi... sans doute parce que je suis moi, bien réveillée et très occupée un peu partout ailleurs. Mais j'ai trop envie d'y réécrire ces jours-ci. Il y a beaucoup de changement au jardin.
La roue tourne, le temps passe.
je vieillis, mais si, même moi, c'est incroyable hein, alors que j'avais toujours cru que cela n'arrivait qu'aux autres. Arriverai-je à faire de ce terrain , ce dont j'avais rêvé ?  Rien n'est moins sûr!
Je ne suis pas du genre à me lamenter.
Je fais donc en catastrophe, ce que je peux, quand je le peux et j'essaie d'aboutir au moins quelques espaces, les plus avancés justement.
Mon jardin est à la fois public pour une très petite part et privé pour la plus grande... la trop grande !
J'ai donc attaqué de front et bille en tête mais avec beaucoup de prudence, un rien de circonspection et de nombreuses pauses, la Cour d'accueil. C'est là que les clients du local commercial adjacent circulent, c'est là qu'il ne reste que du travail d'entretien mais la surface est grande pour mes petits moyens;
Cette parcelle donne pratiquement sur la rue en liaison avec les gradins communaux que je gère aussi... plus sportifs ceux là et encore plus avancés, je viens d'y planter deux petites boutures du rosier 'Fraise des  Bois', merci à mon amie catalane qui m'a permis de les réaliser.
Quatre à cinq fois par an, il faut reprendre les potées d'annuelles ou plus souvent de vivaces en transit . la plupart sont groupées sous le Porche d'entrée et sous la fenêtre adjacente, mais je gère aussi deux ou trois rocailles, deux longues plate-bandes, et quelques haies variées tout autour.
Il y a du désherbage à y faire à longueur d'années , de la taille et bien sûr , un petit lot de rosiers à chouchouner; de ceux-là, il y en partout... ce sera la dernière passion de ma vie qui en aura compté énormément!
Quelques photos pour conclure avant d'y retourner...
 Le Porche a l'avantage d'être à mi -ombre, j'y ai installé un micro éco-système au fil des années, dans le lierre qui rampe et se faufile partout, vit toute une micro-faune jusqu'à une grenouille dont les bonds imprévus me font régulièrement sursauter.

 A gauche du Porche , le Carré aux Camelias, face au nord et la tramontane, cerné sur deux côtés par des cyprès de Leyland que je n'ai pas plantés et suis tenue de garder... il y en a aussi dans la cour, on se tolère mutuellement et j'essaie d'y faire grimper des rosiers lianes qui sont encore très petits comme Treasure Trove par exemple

 et 'Guirlande Fleurie'

Dans les rocailles, quelques floraisons et la grande potée annuelle qui marque l'entrée. 




D'un peu plus près le Porche, même principe en fait, des pots insérés dans un environnement le plus naturel possible 
J'ai oublié de vous parler des potées installées directement sous les cyprès... et d'un des rosiers 'Pur Caprice' qui m'en a faits comme annoncé mais va mieux ce printemps! 


Lorsque l'on entre par le petit portillon ouvert toutes les après-midis de la semaine, ce que l'on voit d'abord c'est le Triangle aux rosiers mais peu de visiteurs osent aller voir de plus près, comme le Carré aux Camelias, il fait partie du jardin privé et paraît beaucoup mieux qu'il n'est !
De tout ce que j'ai planté ces trois jours derniers, c'est je crois ce petit géranium odorant que je préfère, émouvant et léger et pourtant très résistant. 
 Vous voyez, contre tramontane, douleurs et chagrins, je suis là , je suis toujours là... encore un peu, peut-être, au Jardin de La Rose verte. 



12 commentaires:

  1. Que cela fait plaisir de te relire , je suis toujours sous le charme!!

    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de toujours m'encourager Nanou! Bisous

      Supprimer
  2. Mais c'est que j'espère bien que tu es toujours là et pour bien longtemps encore!
    Bien jolie entrée pour ce local commercial qui doit donner du tonus à ceux qui y viennent. Tu arranges de bien belle manière cette entrée avec un peu de toi dans ces mises en scène colorées .
    Bon courage à toi que le jardin dynamise et apaise à la fois! Bisous et à bientôt pour les jolis moments que tu nous offres ici .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente de te lire Danièle et c'est moi qui te remercie! Bisous

      Supprimer
  3. Douleurs et chagrins se diluent dans la végétation, mais ils restent là, en un sens heureusement...
    Bon jardinage énigmatique Lina

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas question de laisser se diluer cette part là non plus, tout cela c'est moi... en entier... Bon jardinage à toi aussi Catherine et très bonne journée!

      Supprimer
  4. Coucou Lina, je viens de découvrir ton blog. Je me promène dans ton jardin et je m'y sens bien. Tout cela me donne l'envie de découvrir ton coin et qui sait peut-être un jour, nous pourrions atterrir avec notre camping-car, dans ta région. Mais en attendant, je continuerai à me promener dans ton blog et parmi tes jolies fleurs. Je t'envoie plein de gros bisous. ��

    RépondreSupprimer
  5. Bienvenue Ghislaine, cela me fait bien plaisir de te lire, sans chauvinisme d'aucune sorte, la région où je vis est magnifique et tu seras toujours la bienvenue au jardin. j'y retourne d'ailleurs, petits moyens en ce moment mais grande obstination, ça va le faire quand même! Bisous!

    RépondreSupprimer
  6. Je suis contente de te lire à nouveau, Lina :)
    Ton jardin est magnifique, j'aime particulièrement ton avant-dernière photo et toutes ces potées, c'est ravissant.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Sylvaine, merci de tes encouragements... ce n'est que l'avant de mon trop grand jardin, plus on s'enfonce dans le 'Far West' , plus il y a à redire, et plus il reste à faire! Bisous!

      Supprimer
  7. Oh il y bien longtemps en effet, je découvre un nouvel article et un bien joli jardin avec de très belles scènes.

    RépondreSupprimer
  8. Bonsoir Anny, merci d'être venue me lire et de m'encourager! A bientôt!

    RépondreSupprimer