arbustes du jardin de La Rose Verte

samedi 2 janvier 2021

Seeds of Love 2021


Bonjour à toutes et tous, 
Je suis restée bien longtemps absente du SOL mais ce jeu me manquait beaucoup et vous aussi! 
On ne fait pas toujours ce que l'on veut !
Je suis beaucoup plus 'planteuse' que 'semeuse' et donc quasi débutante dans ce domaine.
L'âge venant, ma santé m'oblige à m'investir beaucoup moins au jardin , je ne plante presque plus mais je sème encore, souvent directement en pleine terre au printemps ou à l'automne.
Je ne suis pas très douée pour les repiquages et je crois aussi que je manque de patience. 
Ces graines ne viennent pas cette fois de mon jardin, je n'ai pas pu récolter cet automne, mais ce sont mes achats de graines pour l'année à venir que je partage tout simplement .
Ce sont des graines faciles à réussir et souvent des annuelles, des prêtes à planter, quasi garanties sans échec! 
J'ai quand même fait quelques exceptions pour le fun et vous les signale ! 
Parmi des espèces courantes, ,j'ai essayé de choisir des variétés attractives, rares ou nouvelles parfois et bien sûr ce ne sont pas des F1, les plantes qui pousseront, donneront des graines!  Ce sont des graines de très bonne qualité dont j'ai déjà testé le fournisseur.


 J'ai respecté la règle de jeu du SOL et il y a parmi ces 13 végétaux, bien plus que 3 sortes en quantité suffisante pour satisfaire les demandes de 3 personnes. Mais je suis très joueuse aussi et pour certains végétaux, il n'y aura qu'un seul gagnant et juste assez de graines pour lui... je vous souhaite bonne chance pour les tirages au sort, pensez quand même à élargir vos demandes ... Amusez-vous bien!






                                                   1) Amaranthe Tricolor


Plante annuelle au feuilles crème, rouge, jaune, orange mais vertes à la base. C'est pour ses feuilles qu'elle est cultivée mais elle fleurit comme les autres amarantes en fin d'été.
Semis en pleine terre hors gel en sol sec et drainé au soleil, sinon en terrine à l'abri , éclaircir et repiquer 
 

                                                                                                                                                                                                                          
 2) Amaranthe Dreadlocks

Annuelle à floraison estivale ou automnale . plante à pousse rapide qui peut atteindre environ 1m pour 45 cm de large, ses fleurs de couleur rose foncé à pourpre, très originales, sont constituées de longs épis pendants recouverts de boules.  Semis espacé en pleine terre hors gelées, éclaircir si nécessaire.  



 
3) Ancolie du Japon-- Aquilegia flabellata pumila kurilensis 

        L'ancolie naine du Japon est une vivace rare mais qui se resème bien et forme de grosses touffes au bout de quelques années. Fleurs crème à éperon rose violacé sur un feuillage bleuté. 20 cm de haut donc peut être cultivée en potées aussi bien qu'en pleine terre. 
Elle aime le soleil et la mi-ombre (surtout en climat chaud) et est très rustique. 
 On conseille le semis en godet avec repiquage mais je vais la semer en pleine terre ... comme dans la nature... on verra bien. Veiller surtout à maintenir l'endroit bien humide. 



                                                 4) Campanule carillon double en mélange

Cette campanule est une plante bisannuelle solide et très florifère, au port érigé, de croissance lente. Elle présente au printemps et en début d'été de grosses clochettes doubles, blanches, roses, bleues ou violettes à bords récurvés.
 A planter au soleil léger ou à mi- ombre, en sol riche, frais et drainé. A semer en fin de printemps /début de l'été en pleine terre dans un sol bien préparé et meuble, juste en surface, éclaircir si nécessaire.




                                                  5) Cobée violette

La cobée est une plante grimpante aux clochettes retroussées jaune verdâtre devenant violettes, nichées dans un feuillage vert profond. Elle s'accroche à son support à l'aide de vrilles. Vivace gélive, elle est cultivée en annuelle à bonne exposition, en sol riche, frais mais bien drainé. Elle est très belle mais entre le semis ( à l'intérieur , en godets) et la floraison en pleine terre ou en grand pot, il faut compter 4 à 5 mois, je pense qu'il y a peut-être des spécialistes sur le groupe, je leur demanderai conseil. Je l'ai déjà réussie mais il fait encore très chaud chez moi en automne et elle fleurit tard, à la fin de l'été. 






                                                       6) Cosmos 'Velouette'

Le cosmos est une plante annuelle très connue, l'intérêt de celui-là est une couleur peut répandue, rouge pourpre foncé très vif mais pas criard qui apparait surtout en rayures avec du blanc ou parfois sur la fleur toute entière. Très facile à semer en pleine terre de façon bien espacée ( mélanger  quelques graines  dans une poignée de terre bien fine). Exposition plein soleil, supporte la sécheresse et la chaleur .


                                                           
                                                       7) Datura 'Evening Fragrans'

Cultivée en annuelle, cette plante buissonnante vivace par sa souche qui peut atteindre ou dépasser 1 m en tous sens en une saison porte des grandes fleurs en trompettes blanches ou mauves qui exhalent un parfum suave les soirs d'été. Le Datura vivace apprécie les sols drainés et riches. Son semis est facile au printemps hors gel , en pleine terre ou en pot. Toutes les parties de la plante sont toxiques, prudence , mais plus que pour les digitales, les aconits ou plein d'autres plantes. Compter 4 à 5 mois entre le semis et la floraison . Il aime le soleil mais pas brulant et les arrosages. 




                                                   8) Tournesol--Helianthus 'Velvet Queen'

On ne présente plus le tournesol qui est si connu, cette variété est de taille moyenne (120-150 cm), c'est bien sûr sa couleur très originale qui le rend séduisant! Semis très facile en pleine terre un peu réchauffée, il est très intéressant d'échelonner ses semis, il suffit de savoir qu'il faut compter 84 à 98 jours entre le semis et la floraison. Soleil, arrosages tant que la plante n'a pas atteint 1 m, après les pluies peuvent lui suffire... enfin pas chez moi ! 



                                                9) Lopezia cordata 'Pretty Rose'

Plante annuelle peu connue, à découvrir absolument pour son interminable floraison estivale faite de fines fleurs roses. Avec sa végétation basse et touffue, ce Lopezia fait merveille dans les jardinières, les suspensions et les bordures. Sa culture est très facile au soleil, en sol drainé, plutôt frais et léger. Les graines se sèment de mars à mai, directement en place, et germent facilement. Allons soyons fous... ça donne envie non ? 
Le Lopezia cordata apprécie un sol légèrement assez riche, frais mais bien drainé .
A semer clair, en enterrant les graines à 3mm de profondeur, en les espaçant de  30cm dans des sillons creusés dans un sol bien préparé et bien ameubli. Eclaircir le semis, en laissant un espace de 15 à 22cm entre chaque plantule. Si en pot, ajouter un engrais floral à base de potasse et de phosphore. 



                                         10) Asarina purpusii 'Victoria Falls'

Plante vivace gélive cultivée en annuelle, feuillage léger et retombant, fleurs en trompettes rose vif à bractées vert chartreuse. Idéale en potées ou en serre ou en pleine terre en sol frais mais bien drainé. 
Bon là il va falloir être deux fois fou parce que le semis est... intéressant ... non ? !


Semer de début février à la mi-avril dans un bon terreau en recouvrant à peine les graines d'une fine couche de compost ou de vermiculite. La germination dure 14 à 21 jours à 20-24C Enfermez le semis dans un sac de polythène et maintenez à la lumière. Repiquez les plantules dans des pots de 7,5 cm et laissez-les croître dans des conditions plus fraiches.

Lorsqu'elles sont bien enracinées, les planter dans des paniers ou conteneur, dans un substrat riche et léger auquel vous ajouterez de la vermiculite. Maintenez-les dans une serre ombragée pendant 2 semaines et puis peu à peu acclimatez-les aux conditions extérieures pendant 10-15 jours avant de les installer à l'extérieur, après tout risque de gel, dans un endroit ensoleillé et abrité. 
Il faut bien se lancer un jour et sortir de la routine... 




                                           11) Pavot somniferum ' Cherry Glow' 

Là on va pouvoir se détendre et se laisser aller... semis et culture très facile, on les sème là où on les veux et on attend tranquillement . La fleur est simple , c'est une sorte de coquelicot géant qui se resème facilement et fidèlement. Fleurs de 10 cm de diamètre, quand même sur une plante de 90 cm de haut sur 30 cm de large au feuillage bleuté.  


                                                12) Pavot sommniferum  'Tallulah Belle Blush'

Toujours un pavot annuel avec les mêmes avantages que le précédents en dégradé de rose et de mauve avec des pétales très effilés qui donnent à la fleur un aspect ébouriffé. Les fruits secs sont très ornementaux . Attention les pavots apprécient de l'eau et de la nourriture pour bien fleurir, sinon ils survivent mais sont beaucoup moins jolis et florifères.  




13) Zinnia elegans ' Purple Prince'     
      

Grand Zinnia ( 75 cm )aux fleurs doubles rose-violet vigoureux et florifère. 
Semis en pleine terre et au soleil, arrosages réguliers dans un sol assez riche mais drainé. 


 PS: Toutes les photos viennent d'internet et ne sont pas forcément libres de droit , merci de ne pas les partager. 
Je me suis largement inspirée des textes du fournisseur de ces graines pour vous les décrire!  Merci de votre compréhension ! 
Toutes mes excuses pour toutes ces polices d'écriture différentes qui signent les nombreux copier /coller. L'éditeur de texte de ce blog est un peu caractériel et être déjà arrivée à ajouter textes et photos me réjouit profondément !

Le blog m'a presque mordu lorsque je l'ai repris en main ... mais ça y est il fonctionne comme je veux ! 
Je répondrai  le plus vite possible à vos commentaires. 
Utiliser le mode Anonyme si vous avez un problème pour écrire votre commentaire. 
S'il vous plait utilisez les n° des plantes que vous souhaitez, c'est beaucoup plus fiable et cela me fait gagner du temps...

Si vous n'arrivez pas à mettre un commentaire , contactez moi ici: mesange66@yahoo.fr
 


          

     

Blog d'Isabelle   où vous pourrez retrouver le règlement du jeu 


        

                                               

mercredi 30 décembre 2020

Cela fait si longtemps

La dernière publication date de si longtemps que j'avais moi-même presque oublié le blog de La Rose Verte.

Je vais l'utiliser pour un échange de graines Le SOL 2020.
Il est possible que j'en profite pour écrire quelques articles et partager quelques photos pour certains amis jardiniers qui n'utilisent pas FaceBook . 
Vous m'y retrouverez sous le pseudo de Lina Hort. 
Enfin pour l'instant, je passe juste vous dire bonjour et essaie de réapprendre comment tout cela fonctionne. 
J'évoquerai le Seeds Of Love 2020 un peu plus tard. 

Mon dernier billet parlait du Porche, une parcelle située tout contre la porte d'entrée et qui bénéficie d'un peu d'ombre. Actuellement, comme tout au jardin, elle est gérée au minimum, l'âge me joue des tours!
Fougères et plantes d'ombre, quelques pots de rosiers et d'autres arbustes dont ce petit Nandina 'Fire Power' qui joue la vedette en ce moment... j'y reviendrai peut-être lors de la montée de quelques bulbes. 
Le tout est noyé dans un lierre rampant et ne demande qu'un peu d'arrosage un plein été. 





Le jardin est un peu tristounet en ce début d'hiver mais il nous reste quelques roses, surtout sur les rosiers Nabonnand dont j'ai planté une petite collection. 
Aujourd'hui, je vous propose de découvrir le rosier 'Madame Rose Romarin' , peu distribué et pourtant remarquable.
C'est un petit grimpant ou un grand arbuste comme il est conduit ici, il culmine à 1m 50 environ.  Obtenu par Gilbert Nabonnand en 1888, c'est un hybride de thé, qui n'est pas trop raide et fleurit par vagues de mai jusqu'aux premières gelées qui arrivent tout juste cette année.
Ses grosses fleurs sont grandes et semi-doubles, avec peu ou pas de parfum.
C'est sa couleur qui ne s'oublie pas ou plutôt ses couleurs: rose, rouge, cuivre, avec un coeur jaune plus ou moins pale. En hiver, les fleurs sont plus petites et un peu moins vives mais il n'est quand même pas désagréable à regarder. 



S'ouvrira, s'ouvrira pas ce bouton ? 
J'en doute un peu, gelée à - 2 au coeur du jardin à l'aube ce matin... mais tout peut encore arriver ! 

A bientôt, si vous voulez bien ! 

mardi 16 mai 2017

Sous Le Porche

2011 printemps:  premiers balbutiements

La semaine dernière, passage obligé, achat de quelques annuelles pour les potées fleuries, les pensées plantées en automne n'en pouvaient vraiment plus. Budget limité et de toutes façons, j'ai du mal à investir dans des plantes qui ne durent qu'une saison.
Dans les jardins du sud, les pots sont de rigueur peut-être en raison du climat ou par tradition, allez savoir, je ne vis pas ici depuis assez longtemps pour le discerner.
J'en ai placé un peu partout mais surtout dans les zones d'ombre sèche ou rien ne pousse et près des deux entrées de la maison.
Les soirs d'été, il est agréable de s'y asseoir, sans être vraiment au jardin tout en y étant encore.
Souvent j'utilise presque autant les feuillages que les fleurs elle-mêmes qui sont là juste pour focaliser le regard ou l'odorat.
Printemps et automne sont les deux pôles de plantation, je jette quelques annuelles et surtout je récupère les vivaces et les bulbes que je replante au jardin... cette fin de printemps , je me suis orientée vers une autre façon de fonctionner à minima, quelques annuelles, des petits géraniums qui hiverneront à l'intérieur de l'abri de jardin et des semis ...
C'est qu'une page est tournée, plus de local professionnel jouxtant la maison proprement dite... Plus rien n'est public et tout est devenu privé, donc pas d'obligation de donner à voir. Je plante juste pour nous et d'éventuels visiteurs, cela change la donne.
Tout a été mis en place en deux jours mais vous ne verrez le résultat que plus tard en saison , tout en prenant des photos pour pouvoir vous montrer l'évolution.
Pour l'instant , juste une rétrospective de ce que nous nommons Le Porche, l'ancienne entrée du local commercial... toute une flopée de pots noyés dans du lierre.
Des grenouilles en jaillissent parfois et les escargots y nichent régulièrement, les limaces aussi hélas... sans parler de toutes sortes d'insectes et d'inévitables araignées avec qui je m'entends assez bien.
Régulièrement arrosé et pas trop ensoleillé, l'endroit reste frais et sous haute surveillance , ce qui me permet d'apprivoiser toutes sortes de végétaux. Evolution au fil des années :

2012 printemps: le lierre pousse les pots se multiplient.

2012 automne: un des premiers coleus qui deviendront traditionnels et supposent une guérilla constante contre escargots et limaces! 

2013:  feuillages en majesté

2014: premiers vrais pots en terre et arbustes , vivaces... l'emplacement est bien lancé.

Le lierre grignote la Cour d'Accueil où ne circulent plus les voitures des clients, il a aussi escaladé la poutre, je l'ai rabattu cette année à la moitié, pas question de lui laisser l'accès à la toiture! 

L'âge d'or : un gros travail d'arrosage, de surveillance, et un budget aussi...

2015: patience de Madagascar, heuchères, coleus, fougère... ça roule ! 

2016: l'arbuste a changé, il devrait rester compatible avec le pot, les changements ne portent plus que sur le choix des annuelles et la tonalité globale de l'ensemble qui est plus ou moins tonique selon mes envies et la saison.

Juin 2016: fermeture définitive du local commercial et débuts de  gros travaux de transformations de la maison, j'ai omis prudemment de photographier cette zone.
2017 les travaux marquent une pose ... Le Porche redevient gérable au moins jusqu'en automne. Rendez-vous dans quelques semaines ou mois pour un prochain billet. 



mercredi 10 mai 2017

Envoutant parfum

Quand on mène une collection de rosiers, il faut savoir s'arrêter. Souvent c'est la place qui vient à manquer... ce ne sera pas le cas ici et c'est donc d'autant difficile. Par contre, ce qui devient denrée rare et de plus en plus cruellement: le temps et surtout la force pour bien s'en occuper. 
Dernière commande cet automne donc pour un ultime massif en cours et quelques rosiers à renouveler , certains ont quarante ans. Je remplacerai les suivants par des vivaces si nécessaires.
La liste d'envies s'allonge, chez plusieurs fournisseurs, rosiers anciens ou dernières créations australiennes. 
Pour ce printemps, j'ai du accepter d'acheter le dernier rosier en pot de ma vie, une façon comme une autre de vérifier que je vieillis et d'en tenir compte.
Pour l'instant, il mène sa première floraison tranquillement dans son pot et en situation abritée de trop de soleil, trop de vent, trop de tout et sous haute surveillance au niveau de l'arrosage. 
Je l'ai croisé par hasard dans une pépinière proche mais l'avais repéré depuis longtemps. Je l'ai choisi pour la couleur de sa fleur, ni rouge, ni pourpre et violet foncé pour ses boutons mais aussi son beau feuillage vert foncé. Il s'agit de 'Charlotte Rampling' , un hybride de thé , assez ancien déjà, plusieurs fois primé avec un parfum ravageur. 
Les hybrides de thé , à grosses fleurs et les créations Meilland ne sont pas et de très loin, mes rosiers préférés mais celui-là vaut le détour. Il ira parmi ses pairs , montrer dans une longue virgule fleurie à l'entrée du verger, ce qui se faisait de mieux dans les années 80 à 2000. 
Le jardin a débuté et sans moi, de cette façon , il y a quarante ans ... une vingtaine de rosiers thé, bien alignés avec profusion de couleurs plus ou moins judicieusement associées, il s'agissait seulement de s'en mettre plein les yeux et cela a marché. Quand je suis arrivée, 20 ans après, ils étaient toujours là, un peu abandonnés, noyés dans les herbes et bien seuls surtout dans ce que nous nommons le Triangle aux rosiers. Je les ai retapés un peu et depuis quelques années , les ai mariés sans aucun complexe avec des rosiers à petites fleurs de créations récentes et des rosiers historiques aussi... La Rose dans tous ses états en quelque sorte. c'est un peu le fil conducteur du jardin qui poussivement et in extrémis s'achève. 

Je vous présente donc 'Charlotte Rampling' , essayez d'aller la rencontrer,  découvrez son parfum et le toucher velours de ses pétales, vous la rapporterez avec vous. 

jeudi 4 mai 2017

Un océan rose

Alors vous n'avez pas encore trouvé ?  Je ne suis pas surprise: heureusement mon grand-père s'était fait un plan de jardin (Incomplet d'ailleurs et cela ne lui ressemble pas ! peut-être simplement un positionnement d'une commande groupée plutôt...) sinon je ne saurais toujours pas moi non plus qui elle est.




Par contre la belle que voilà bien ouverte, venait du Quai de la Mégisserie à Paris et a pris le métro et le train , plus un bon petit bout de marche pour arriver au jardin. je l'imagine dansant à son bras, légère puisqu'à racines nues, il ne plantait judicieusement que de cette façon et moi quasiment aussi.


 Je pense qu'il n'en avait acquis qu'un seul pied , il savait exactement où le planter et quoi pouvoir en espérer... je n'achète que rarement sur coup de coeur. Je préfère comme lui rêver parfois durant des années de tel ou tel rosier que je finirai ou non par acheter. Par contre, il l'avait associé à un autre rosier que je suppose avoir réussi à bouturer aussi ( j'attends ses deux premières roses pour en être sûre)  mais qui ne figure pas sur le plan. Probablement acheté plus tard et je pense savoir pourquoi. Si la floraison du premier rosier est excessivement généreuse et dure assez longtemps, elle est unique. Il lui restait de la place, il lui a donc ajouté un autre rosier grimpant, ton sur ton mais avec un coeur abricot, un peu plus parfumé et surtout,si moins précoce, bien remontant par contre!
 Dans mes souvenirs et j'ai la mémoire précise et iconographique entre autre, il en résultait un océan rose, une pluie de fleurs roses de 3 m sur 3 au moins , déployée sur un grillage durant tout le mois de juin. La fleur photographiée au-dessus est assez grosse , typique des hybrides de thé et éclaircit progressivement.
 Le feuillage est brillant, sombre, assez peu sensible aux maladies et le feuillage du complice est relativement semblable.  On ne les distinguait guère et les roses de l'autre habillait le feuillage de l'un durant tout le reste de la saison.  Sur la photo ci-dessus, c'est l'hybride de moschata 'Robin-Hood' qui assure la partie basse. Mais bien caché dans l'ombre sommeille celui que je n'ai pas encore identifié et qui devrait faire son 'happening' cette année. Patience, patience, toujours de la patience.

Je vous laisse encore une journée de devinette, vous avez beaucoup d'indices à présent et je vous livre son nom ce soir. Pour ce qui est de le trouver s'il vous en venait l'envie, je vous souhaite beaucoup de chance et de ténacité. L'une de mes amies l'aurait fait venir d'Allemagne, les descendants de son hybrideur (ils sont deux en fait qui travaillaient alors ensemble) ne le commercialisent plus. Simplement parce les hybrides de thé qui ne sont pas remontants sont passés de mode.
J'avoue qu'un rosier fasse ou non plus d'une floraison n'est pas un critère de sélection pour moi, pas plus que la taille des roses. C'est la qualité de cette floraison et la vigueur d'un rosier qui m'impressionne. C'est d'ailleurs pour cela que rosiers anciens ou modernes, remontants ou à floraison unique se côtoient sans souci au jardin. A ce soir! Je vous laisse en bonne compagnie!



Comme promis, ... je viens de vous faire découvrir 'Neige Rose' un rosier de Delbard/ Chabert en 1955. Boutures pour qui en voudra mais pas avant quelques années, il faut le laisser grandir un peu! Bonne soirée à tous!

mercredi 3 mai 2017

La belle oubliée

Regardez la bien, vous la verrez rarement
Le rosier est né en même temps que moi, il y a plus d'un demi-siècle. Il a toujours été présent dans le jardin de mon enfance, il n'est pratiquement plus distribué.
Il vient de m'offrir sa première vraie floraison alors que j'ai tenté de le bouturer dès 2012 à partir du rosier que mon grand-père avait planté, à l'autre bout de la France.
Cinq ans de patience enfin récompensée... Le rosier d'origine n'est plus en pleine santé. Il était inconcevable pour moi que je le laisse mourir!
Il me fait la joie et l'honneur d'exister de nouveau dans le jardin où je vis et pour moi, cela n'a pas de prix et l'un de ses complices va peut-être suivre. Il est vrai que depuis aussi longtemps que je me souvienne, ils ne se sont jamais quittés dans ma mémoire.
La reconnaissez-vous ? Indices demain.
Je vous souhaite une bonne journée et vais planter des dahlias, en pot, les deux derniers de l'année!

lundi 1 mai 2017

Le muguet est déjà loin


Plus de muguet au jardin pour vous souhaiter chance et bonheur, déjà les premières roses s'effeuillent et d'autres se réveillent , voila trois délicieuses du rosier ' Cécile Brunner' pour témoigner que j'ai pensé à vous tous aujourd'hui et espère pour vous le meilleur.
Que le printemps vous soit doux.

Dérisoires aiguillons ~
une nuit de pluie
ruine la rose

(1/ 05/ 2017) Haïkus du printemps
Lina Hort